Faux souvenirs induits en psychothérapie et fausse mémoire

 

Comment ces accusations sont-elles survenues ?

 

Dans pratiquement chaque cas porté à notre connaissance, l’enfant accusateur a été conduit à entreprendre une psychothérapie à la suite d’une détresse psychologique ou émotionnelle. Souvent celle-ci est survenue après la perte d’un emploi, un divorce, des troubles de la nutrition, des problèmes relationnels ou encore une naissance ou un décès dans la famille.

Habituellement la thérapie "de la mémoire retrouvée" se concentre sur la recherche de souvenirs d’un traumatisme de l’enfance qu’elle présente comme la cause des problèmes psychologiques d’aujourd’hui. Avec le temps ces « souvenirs retrouvés » deviennent de plus en plus bizarres et le patient devient de plus en plus dépendant de son thérapeute.
Voici en résumé les "10 Commandements" du thérapeute.

Lire ...ici

Comment le thérapeute manipule-t-il son patient?

Il s’agit d’une séduction, qui consiste pour le thérapeute à fasciner sans le laisser paraître. Le processus d’influence est pensé en fonction de la sensibilité et des vulnérabilités de la personne ciblée. Comme dans toute manipulation, la première étape consiste à faire croire à l’interlocuteur qu’il est libre, même si on le privera ainsi de toute liberté. Il ne s’agit pas d’argumenter d’égal à égal, mais d’imposer, tout en empêchant l’autre de prendre conscience du processus, en l’empêchant de discuter ou de résister. Dans une stratégie perverse, il ne faut pas d’abord détruire l’autre, mais le soumettre petit à petit et le garder à disposition. Ce processus est décrit en détail dans la pièce d'Arnold Wesker : Souvenirs fantômes



[Retourner à la liste des QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES]