Faux souvenirs induits en psychothérapie et fausse mémoire

Qu’est-ce qu’une bonne thérapie?

Pamela Freyd (Managing Director de la FMSF, False Memory Syndrome Foundation) nous a écrit en octobre 2009:
«Si la psychothérapie vécue par nos enfants avait été basée sur des connaissances scientifiques solides, le problème du Syndrome des Faux Souvenirs (FMS) n’aurait jamais eu lieu.»
"If the psychological therapy experienced by our children had been based on solid scientific knowledge, the FMS problem would never have happened"


Alors c'est quoi une bonne thérapie?

Le Professeur Jacques Van Rillaer l'a résumé ainsi :
« Aujourd'hui, beaucoup de psychothérapeutes se contentent d'écouter les voyages interminables des patients dans leur passé, agrémentés d'interprétations de rêves et d'actes manqués. Aux patients qui se sentent au fond d'un trou, ils prescrivent de « creuser », de s'enfoncer toujours davantage dans les « profondeurs ». Bon nombre de ces patients n'en sortent plus. Plutôt qu'une pelle, il leur faudrait une échelle, dont les principaux échelons sont l'apprentissage du pilotage cognitif et l'engagement dans des activités, qui permettent de modifier substantiellement des modes de pensée. Le but ultime de la psychothérapie n'est pas seulement d'éliminer des comportements problématiques, c'est d'apprendre à mieux gérer ses propres processus psychiques, à affronter efficacement des situations stressantes et à développer des activités épanouissantes. »
Source :Psychologie de la vie quotidienne, Paris, 2003, Odile Jacob, p. 253)


La pratique d’une thérapie valide devrait aider le patient à assumer la responsabilité de son existence, à gérer au mieux ses problèmes et à apprendre les savoirs utiles pour l’avenir. Nous pensons que la médecine et les thérapies fondées sur les preuves devraient être le fil directeur des patients qui recherchent une thérapie efficace.

On a recensé plus de 500 variétés de thérapies mais une poignée seulement ont été évaluées pour déterminer leur efficacité. Le rapport de l'INSERM sur l'évaluation des psychothérapies a été remis en 2004, puis retiré du site du Ministère de la Santé sous la pression du lobby des psychanalystes.


Tous les thérapeutes qui affichent un titre n’ont pas obligatoirement la compétence affichée.

La Commission Interministérielle de Lutte contre les dérives sectaires a émis le souhait que cette profession soit mieux réglementée. La règlementation concernant l'utlisation du titre de "psychothérapeute" a été enfin promulguée en 2010, à l'issue de 7 ans d'un combat de retardement.

Vous trouverez une liste des thérapies ainsi que celles potentiellement dangereuses dans notre page qui est consacrée à ce sujet: ...ici




[Retourner à la liste des QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES]